PROJET D’AIDE URGENTE

mis à jour le Lundi 2 avril 2018 à 23h19

Ce projet est un projet d'aide d'urgence aux personnes nécessiteuses touchées par la guerre, les catastrophes naturelles, les épidémies et autres situations d'urgence.

  • 30 000 dollars canadiens ont été envoyés du Canada en janvier afin de répondre aux besoins alimentaires des habitants des endroits que l'État turc a détruit au Kurdistan du Nord.

 

  • Durant le mois de janvier, 7 000 euros d'aide financière ont été envoyés pour répondre aux besoins urgents des réfugiés dans le camp de Lavrion en Grèce. Avec cette aide, des fourneaux électriques, des matelas, des couvertures ont été distribués aux réfugiés, et l'installation d'eau potable du camp a été établie. En outre, 3 palettes de vêtements ont été envoyées pour les réfugiés dans le camp.

 

  • Afin de soutenir les habitants des villages de Xirabê Bava et Talatê de Nisêbîne, qui ont été démolis à la suite des attaques des forces turques en février 2017, 20 000 euros d'aide financière ont été envoyés aux familles des victimes.

 

  • Une équipe de bénévoles de Heyva Sor a Kurdistan a participé à l'opération de sauvetage et d'enlèvement des débris pendant 4 jours à Livourne, en Italie, après l’inondation du 11 septembre.

 

  • En septembre, le camp de réfugiés de Lavrion, près de la capitale grecque, Athènes, a reçu une aide alimentaire de 6 850 euros pour survivre aux conditions difficiles.

 

  • Après le tremblement de terre qui est survenu dans l'est et le sud du Kurdistan le 12 novembre 2017, Heyva Sor a Kurdistan a immédiatement lancé une campagne d'aide d'urgence pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre. En peu de temps, 150 000 euros d'aide en espèces ont été envoyés aux victimes du tremblement de terre et cette aide a été distribuée aux victimes du tremblement de terre par le biais de nos comités établis dans les régions sinistrées.

 

  • En décembre, 25 000 dollars américains ont été envoyés au Kurdistan du Nord pour être distribués aux victimes vivant dans des endroits où l'Etat turc les a déplacés.